Solutions
Terre Cuite :
construire un bien être
durable & beau

Les matériaux Terre Cuite

Performances techniques et environnementales, qualité sanitaire, pertinence économique, durée de vie, confort de pose autant de critères qui font des solutions terre cuite, des solutions constructives d’avenir. On y ajoutera que la terre cuite est un matériau sensible, au service de la liberté de création architecturale.

Schéma de la filière terre cuite - produits de construction en terre cuite
01

Extraction de la terre

issue des carrières

02

Préparation

dosage, mélange, broyage

03

Façonnage / Moulage

04

Séchage

05

Cuisson

(ex: four tunnel)

06

Conditionnement

palettisation et housses

07

Expédition

08

Poste de contrôle

laboratoire d’essais

Qualité de l’air intérieur,
respect de la santé humaine,
récupération des eaux
de ruissellement :
oui avec la terre cuite !

Terre cuite & environnement

Plus que jamais contemporaine, la terre cuite répond aux exigences de la vie moderne et à la prise de conscience des impératifs environnementaux. Dans ce contexte, les atouts de la terre cuite s’imposent comme une évidence. Face aux exigences individuelles et sociétales vers plus de simplicité, de transparence, de matériaux propres et écologiques, la terre cuite est une réponse évidente, abondante, à coût maîtrisé, issue d’une matière 100 % naturelle qui permet de construire des bâtiments sains et respectueux de l’environnement.

COV, moisissure, qualité de l’air : les produits terre cuite sains
Un Français sur quatre souffre d’allergies respiratoires. Et alors que nous passons plus de 80% dans des espaces fermés, la qualité de l’air intérieur est devenue un enjeu majeur.
Alors que l’étiquetage de certains produits de construction et de décoration n’est obligatoire que depuis le 1er janvier 2012, pour informer le consommateur sur le degré d’émission de COV (Composés Organiques Volatiles) des matériaux, la filière terre cuite a étiqueté ses briques dès 2011.
Tous les produits de terre cuite sont classés A+ (émissions nulles) et ils rendent le développement des moisissures impossible car tout d’abord leur caractère isolant, leur inertie et leur traitement des ponts thermiques évitent les zones froides et le phénomène de condensation, ensuite, en cas de présence accidentelle d’eau, le caractère minéral des produits de Terre cuite empêche le développement d’éventuelles moisissures par l’absence de matière nutritive.

Les produits de terre cuite ne présentent pas de risques radioactifs
Engagés depuis 2OO8, les travaux de mise à jour des directives existantes se sont achevés avec la publication au Journal officiel de l’Union européenne de la nouvelle directive 2O13/59/Euratom (Communauté européenne de l’Énergie atomique) du 5 décembre 2O13 fixant les normes de base en radioprotection.
Ce document définit un cadre réglementaire pour contrôler la radioactivité naturelle des matériaux de construction. Sa transposition en droit français a débuté en 2O15 et s’achèvera au plus tard en février 2O18. Elle devrait notamment conduire à établir des modifications réglementaires dans le code du travail et le code de la santé publique.
L’argile n’est pas listée dans la directive (Annexes V et XI) comme substance potentiellement radioactive.
Une nouvelle campagne de mesures pilotée par le CTMNC a confirmé l’innocuité des produits de terre cuite.

La terre cuite : déchet inerte
La terre cuite est reconnue par la réglementation comme une matière inerte : sa composition physico-chimique est proche de celle d’un substrat naturel non pollué et n’a aucun effet sur la santé humaine.

Ruissellement des eaux sur la terre cuite
Aucune pollution des eaux pluviales par ruissellement sur la tuile terre cuite : elle se prête donc sans difficulté à des dispositifs de récupération pour des usages ne nécessitant pas les caractéristiques d’eau potable et donc limitant le ruissellement perdu en voirie.

Un process complexe
pour apprivoiser
une matière première vivante

Fabrication

Après extraction en carrières, les argiles sont déposées en couches successives afin d’aboutir à une homogénéité de composition en argiles. Puis le mélange est broyé. Le mélange obtenu est mis en stock dans une « cave à terre » après ultime vérification de sa composition puis, un dernier broyage fin est réalisé dans des lamineurs finisseurs pour obtenir la granulométrie souhaitée.

Le taux d’humidité permettant d’atteindre la plasticité exigée pour le façonnage du produit est ensuite ajusté si besoin. C’est par le façonnage que l’argile prend la forme souhaitée : les pains ou rubans d’argile sortent de l’extrudeuse puis le cas échéant passent dans les moules pour prendre leurs formes définitives.

Ensuite, la phase de séchage vise à évacuer progressivement l’eau de façonnage contenue dans le produit, c’est une phase essentielle à la qualité future du matériau.

Enfin, la phase de cuisson : les produits, posés sur des wagonnets, sont dirigés vers le four pour l’étape de transformation qui confèrera au produit ses qualités finales.

Des installations de plus en plus performantes permettent, aujourd’hui, de réduire significativement le coût énergétique de ces étapes.

Les produits, sortis du four, sont orientés vers les postes de « dépilage » et de conditionnement avant de rejoindre les parcs logistiques et être expédiés.

Performante, durable, 
saine, à coût maîtrisé

Briques terre cuite

La brique ne se voit pas mais elle est pourtant en 2015 le matériau de construction n°1 en maison individuelle. Elle est aussi présente dans près d’un logement collectif sur 3.
Dans cette famille, on associe :
+ Les briques de mur, à perforations horizontales ou verticales destinés aux murs extérieurs ou porteurs et leurs accessoires,
+ Les briques de cloisons à perforations horizontales d’une épaisseur inférieure à 10 cm,
+ Les hourdis pour la construction de planchers,
+ Les conduits de fumée.

Les briques de murs
La brique de mur est creuse et composée d’alvéoles horizontales ou verticales formant un labyrinthe qui a pour vocation d’allonger le chemin à parcourir par le flux thermique. L’enrichissement continu de la gamme, l’amélioration des performances des produits permettent de répondre aux différentes réglementations thermiques (RT 2000, RT 2005, RT 2012 et bientôt RE 2018).
Entre 1975 et 2010, la résistance thermique de la brique de 20 cm de large a été multipliée par 3 !
Il existe deux grandes familles de systèmes constructifs en briques :
+ l’isolation répartie dont la brique Monomur est la parfaite illustration,
+ l’isolation rapportée par l’intérieur ou l’extérieur avec des briques de 20 ou 25 cm d’épaisseur, qui sont doublées par un matériaux isolant rapporté. Ces briques sont posées à joint mince dans 90 % des cas et sont, au sens des règles de calcul de la RT 2012, des maçonneries isolantes.

Accessoires Briques de mur
Les fabricants ont développé des gammes d’accessoires qui ont conquis les professionnels notamment les bureaux d’études thermiques qui les plébiscitent car ils permettent de traiter efficacement les points singuliers d’une construction et notamment les ponts thermiques.
Parmi ces accessoires, on trouve les poteaux pour la réalisation des angles et des chaînages verticaux, des linteaux, les tableaux pour la réalisation d’ouverture, les planelles à positionner en nez de dalle ou about de plancher, les coffres de volet roulant, avec ou sans linteau intégré.

Briques de cloisons
La brique de cloison ou brique plâtrière est utilisée à l’intérieur de l’habitat pour le doublage comme pour les cloisons de distribution. Solide, elle permet d’accrocher des objets lourds ; résistante à l’eau, elle peut être utilisée sans restriction dans les salles de bains ; grâce à son inertie, elle participe au confort d’été, l’inertie étant la capacité d’un matériau à améliorer le confort d’été en captant la chaleur et en la restituant petit à petit avec un décalage dans le temps.

Boisseaux et hourdis
Les conduits de cheminée (fumée) réalisés en boisseaux de terre cuite sont aptes à desservir différents types de générateurs de chaleur :
+ Appareils de chauffage : chaudières, calorifères ou poêles utilisant les combustibles usuels (charbon, fuels, gaz et bois).
+ Cheminées à foyer ouvert utilisant le bois comme combustible, équipées ou non d’un récupérateur de chaleur.
+ Cheminées équipées, soit d’un foyer fermé, soit d’un insert, utilisant le bois ou tout autre combustible solide.
Il existe plusieurs modèles de boisseaux présentant des caractéristiques particulières et bénéficiant d’un Avis Technique. À isolation thermique incorporée, ils peuvent être uniquement en terre cuite ou composés d’une paroi interne en terre cuite, ce qui leur donne une bonne aptitude à résister à la corrosion, et d’une paroi externe constituée d’un autre matériau.

Le plus contemporain
des matériaux durables, 
le plus durable
des matériaux contemporains

Tuiles terre cuite

En 1841, l’invention des tuiles à emboîtement par les frères Gilardoni à Altkirch en Alsace va révolutionner l’industrie de la tuile. Cette invention a permis le développement de la gamme extrêmement diversifiée des modèles actuels.
Avec 400 couleurs et 250 modèles de tuiles et accessoires, la France présente la plus grande diversité au monde en matière de tuiles terre cuite et offre aux architectes et aux maîtres d’ouvrage une complète liberté architecturale.

On distingue trois grandes familles de tuiles :

+ les tuiles canal,
+ les tuiles plates,
+ les tuiles à emboîtement ou à glissement. Cette famille est elle-même divisée en deux groupes, en fonction de leur aspect : les tuiles à emboîtement à pureau plat et les tuiles à emboîtement ou à glissement à relief.

Maison individuelle isolée ou groupée, logement collectif, crèche, médiathèque, cantines scolaires, équipements culturels…. la tuile s’affiche en toitures de formes variées et désormais la tuile descend du toit pour habiller les façades en bardage.

Chaleur, confort 
& pérennité

Sols en terre cuite

Tomettes, carrelage, carreaux en terre cuite aux teintes chaudes ou au rendu résolument contemporain, pour l’usage intérieur ou extérieur, les sols en terre cuite font un retour en force dans l’aménagement et la décoration de la maison, autour de la piscine, sur la terrasse mais aussi pour décorer et aménager des lieux de fort passage, créer des allées…Produits naturels et sains, d’entretien facile, les sols en terre cuite sont porteurs de performances thermiques car ils apportent aussi une inertie sans équivalent et sont un atout pour la construction de maisons sobres et respectueuses de l’environnement.

Carreaux de sol
Les carreaux de sol se composent d’éléments de petites et moyennes dimensions d’une épaisseur comprise entre 5 et 35 mm, d’éléments de grandes dimensions, d’épaisseur plus importante, et également de briques pour la confection de dallages.
Les dimensions de ces produits et leurs formes sont extrêmement diversifiées, et il est facile de se reporter aux catalogues des fabricants pour connaitre l’étendue des gammes.

Pavés
Les pavés en terre cuite sont des éléments pleins ou perforés, généralement carrés ou rectangulaires, avec ou sans chanfrein. Ils peuvent aussi présenter des formes diverses réalisées dans un but esthétique ou technique (auto blocage des éléments entre eux par exemple).

Des solutions durables
& décoratives, en neuf
& rénovation

Bardeaux, briques de parement & plaquettes terre cuite

Maisons individuelles, logements collectifs, bâtiments tertiaires sont autant de domaines d’utilisation des produits de parement en terre cuite. Les produits de parement apportent aux maîtres d’ouvrage, aux architectes des solutions techniques et esthétiques inscrites dans la durée.

Les briques de parement ou briques apparentes
Elles se présentent sous la forme de parallélépipèdes rectangles ou carrés (elles sont dans ce cas appelées blocs perforés) obtenus par extrusion (« filage ») ou éventuellement par pressage lorsqu’il s’agit de briques pleines. Les briques et les blocs dits perforés présentent des perforations généralement perpendiculaires au plan de pose.
La brique de parement peut être pleine ou perforée, plaquette ou bardeau, selon sa forme, sa taille ou son épaisseur. Elle peut être utilisée dans des solutions constructives variées : mur simple, mur double ou mur manteau.

Le bardage Terre Cuite : solution contemporaine de finition et d’isolation des façades
Le bardage terre cuite allie la richesse esthétique qui permet toutes les audaces architecturales tant par ses épidermes que ses couleurs, à une mise en œuvre simple et rapide associant tous les atouts de l’isolation thermique par l’extérieur (ITE). Ne nécessitant pas d’entretien particulier, pérenne , selon les choix de mise en œuvre (calepinage, modénature), il permet d’animer les façades.
Les produits apparents de terre cuite sont aussi parfaitement adaptés à l’isolation thermique par l’extérieur particulièrement en rénovation et réhabilitation de patrimoine existant qui sera modernisé et rajeuni avec des produits résistants, d’entretien aisé et facile à mettre en œuvre.

Les plaquettes de parement Terre Cuite
Elles proposent une large gamme de tailles (hauteur de 3 à 6,5 cm, longueur de 22 cm à 33 cm, épaisseur de 1 à 2,5 cm) et coloris pour habiller et isoler les façades. La plaquette de parement sert à la réalisation de la finition des murs de maisons individuelles et de bâtiments d’habitation collective.
Les plaquettes de parement permettent des rendus variés et harmonieux, contemporains ou intemporels.

Claustra, moucharabieh,
murs anti bruits :
la terre cuite est là aussi !

Autres produits en terre cuite

Les claustras sont des éléments décoratifs conçus pour permettre la réalisation de parois ajourées qui tout en créant une rupture visuelle, laissent passer la lumière et l’air et créent des effets décoratifs. On retrouve parmi les formes traditionnelles, les arquets, carrés, rectangles, nids d’abeille, le grand provençal donnant une suite de ronds, etc… ainsi que nombre de formes plus modernes.
Les industriels de la terre cuite ont développé également des écrans acoustiques pour l’isolation phonique. Il s’agit de systèmes constitués d’éléments en terre cuite perforés ou ajourés pour l’absorption acoustique (avec matériaux fibreux le plus souvent) qui peuvent, pour certains, être recouverts de tuiles. Certains écrans en terre cuite sont sous Avis Technique.